À la recherche de l’ultime vélo.

Après avoir lut le périple de Matthieu Monceaux, me voila parti à la recherche d’un vélo couché pour me balader pendant les vacances et plus si affinité.

Le vélo couché permet d’avoir une meilleure position pour pédaler longtemps. Il abaisse le centre de gravité et surtout il permet d’avoir une vue imprenable sur le paysage, fini la «tête dans le guidon» avec ce genre d’engin on en prend plein la vue.

Malgré une pratique vraiment confidentielle il existe plusieurs catégories de vélos couchés selon:

  • les roues utilisées : petites roues 20 ou 16″ permettant d’abaisser au ras du sol le centre de gravité, grande roue arrière de 26″ avec petite roue avant, ou alors roues de vélo standard 26/26.
  • la position du guidon : Deux écoles pour le guidon par le haut ou par le bas. D’après Matthieu, le guidon par le haut permet un meilleur rayon de braquage et permet de mettre tout les gadgets habituelles que l’on peut trouver sur un vélo (compteur, porte carte, …).
  • et le type de transmission: de ce que j’ai pu voir certaint vélo on une chaine croisée et d’autre une droite, on trouve même des proto sans chaine.

Le choix n’est pas facile parce que les vélos couchés ne sont pas légion, les prix peuvent vite rebuter et les magasins ne courent pas les rues. Mais en gros je recherche un vélo permettant de faire du cyclo-camping, ou cyclo-chard comme disent certains. Donc il faut pouvoir y attacher plein de sacoches et pouvoir facilement réparer quelque soit la panne et la zone où l’on se trouve. Pour cela je pense que le 26/26 est indispensable puisque le diamètre des roues est standard, ce qui permet de trouver des pneu et chambre à air partout. De plus le grand diamètre permet de s’élever du sol et donc de laisser plus de place pour les sacoches. Pour éviter de se retrouver avec un cadre complètement foutu au premier choc, il vaut mieux le choisir en acier qui est soudable contrairement à l’alu ou … au carbone !

Génération futur propose une petite liste de photo de 26/26 ici.

Le problème est maintenant de trouver un magasin qui vend ce genre de bestioles et qui permet de les essayer en plus histoire de découvrir les sensation de cette étrange bête. Le top serait de trouver un loueur permettant de faire une ou deux balades.

Les magasins français que j’ai repéré sont :

Donc les vélo qui m’ont tapé dans l’œil :

Le Pionneer de chez nazca

M5 26/26

M5 26/26

Optima Orca

Optima Orca

[Billet à éditer]

Ce contenu a été publié dans couché, vélo, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à À la recherche de l’ultime vélo.

  1. jozzy-online dit :

    tres interessant, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *