À poil le GravityLight !

Suite à mes premiers tests du GravityLight, je ne pouvais pas laisser une belle boîte comme ça sans la démonter. Surtout que contrairement aux vendeurs de prisons dorées, deciwatt a réalisé un produit qui est facilement démontable.

gravity_ouvert_face

Premier étonnement : tout est mécanique. Les seules pièces d’électroniques sont les leds et résistance permettant de limiter le courant dans la led rouge.

gravitylight_ouvert_pile

Pour détecter un poids trop lourd, on voit bien sur cette dernière photo le gros ressort actionnant un contact permettant de commuter la led rouge.

gravitylight_moteur

La production d’électricité est réalisée par un simple moteur ferrite.

Le réglage de la puissance se fait au niveau de l’axe du moteur, en montant/abaissant de moteur on peut sélectionner le diamètre de couplage pour changer la vitesse de rotation du moteur.gravitylight_grand_axe

gravitylight_petit_axe

L’ensemble donne une impression d’assez bonne qualité, par contre je n’y brancherais pas mon téléphone pour le recharger. Il faudrait pour cela créer un adaptateur, et surtout avoir beaucoup de patience 😉

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *